Les commandes sur le site internet sont suspendues jusqu'au : 31/10/2021

Coups de coeur

  • La maison de Bretagne

    Marie Sizun

    Décidée à vendre la maison du Finistère, où depuis l'enfance, elle passait ses vacances en famille, parce que restée seule, elle n'en a plus l'usage, et surtout parce que les souvenirs qu'elle garde de ce temps sont loin d'être heureux, Claire prend un congé d'une semaine de son bureau parisien pour régler l'affaire. Elle se rend sur place en voiture un dimanche d'octobre. Arrivée chez elle, une bien mauvaise surprise l'attend. Son projet va en être bouleversé. Cela pourrait être le début d'un roman policier. Il n'en est rien ou presque. L'enquête à laquelle la narratrice se voit soumise n'est que prétexte à une remontée des souvenirs attachés à cette maison autrement dramatique pour elle.
    Et si, à près de cinquante ans, elle faisait enfin le point sur elle-même et les siens ?

    Dans La Maison de Bretagne, Marie Sizun reprend le fil de sa trajectoire littéraire et retrouve le thème dans lequel elle excelle : les histoires de famille. Il suffit d'une maison, lieu de souvenirs s'il en est, pour que le passé non réglé refasse surface. L'énigme d'une mère, l'absence d'un père, les rapports houleux avec une soeur, voici la manière vivante de ce livre. Mais comme son titre l'indique, c'est aussi une déclaration d'amour à la Bretagne, à ses ciels chahutés et sa lumière grandiose, à l'ambiance hors du temps de ce village du bout des terres, face à l'Océan, où le sentiment de familiarité se mêle à l'étrangeté due à une longue absence.

  • Découvrez les voûtes et plafonds les plus spectaculaires et emblématiques du monde entier. De la chapelle Sixtine au Vatican, jusqu'au temple Senso ji au Japon, en passant par le Palais Garnier de Paris et l'hôtel Bellagio de Las Vegas, levez les yeux au plafond et embarquez pour un voyage extraordinaire.
    Ces oeuvres proposent un témoignage fort et audacieux sur la religion, la culture, le pouvoir et la politique, dévoilant toutes les facettes de la société et de l'époque de leur création. L'auteur nous livre les détails de leur conception, de leur réalisation et de l'artiste derrière chacune d'elles, le tout savamment illustré par d'époustouflantes photographies les montrant dans toute leur splendeur.
    Voûtes et plafonds d'exception offre une perspective nouvelle sur l'art et vous donne un accès privilégié aux plafonds les plus majestueux et extravagants du monde.

  • Mathurin Meheut

    Denise Delouche

    * L'ouvrage incontournable pour tout connaître de l'oeuvre de Mathurin Méheut.
    * De la première édition à celle d'aujourd'hui, Denise Delouche, Anne de Stoop et Patrick Le Tiec donnent un éclairage enrichi sur l'oeuvre de l'artiste.
    * Près de 100 oeuvres nouvelles s'ajoutent à la foisonnante sélection initiale des auteurs qui ont mis en perspective les découvertes de leurs inlassables recherches.
    * Tous les aspects de la carrière de Mathurin Méheut sont abordés : Mathurin Méheut illustrateur, décorateur, les thèmes privilégiés de l'artiste, ses relations avec les milieux picturaux breton et parisien, cette envie généreuse de partager sa passion avec ses élèves...  

  • Fresques

    Collectif

    Ce beau-livre grand format (28,1 x 31 cm, 540 pages) présente les plus belles fresques d'Europe, du Moyen-Âge au XIXeS.
    Le déroulé est le suivant:
    1.La fresque: une technique et une expression artistique.
    2.Les techniques de la fresque et les peintures murales.
    3.Les fresques du Moyen-Âge.
    4.Les fresques carolingiennes et romanes: sévérité et expressivité.
    5.Les fresques gothiques et leur mille facettes.
    6.Giotto, rénovateur de la peinture.
    7.Les fresques, outils de la politique des ordres.
    8.La mort omniprésente.
    9.Les fresques profanes: vertus politiques et vertus personnelles.
    10.Sienne ou l'autopromotion d'une ville bien gouvernée.
    11.Le gothique international: somptuosité et élégance.
    12.Avignon, la deuxième cour des papes.
    13.Les fresques gothiques dans les Alpes et au nord des Alpes 14.Les fresques de la Renaissance.
    15.La chapelle Brancacci et l'évolution de la peinture à Florence.
    16.La Renaissance dans les principautés et les cités-état d'Italie.
    17.La Madonne del Parto, la genèse d'une fresque.
    18.La Haute Renaissance à Rome et le mécénat des papes.
    19.La fin de la Renaissance et le Maniérisme, ou l'opposition entre harmonie et tension.
    20.L'école de Fontainebleau et le maniérisme en France.
    21.Les fresques de la Renaissance au nord des Alpes.
    22.Baroque et Rococco.
    23.Rome, berceau du Baroque.
    24.Pietro de Cortona au palais Barberini, une allégorie baroque.
    25.Vienne et l'Autriche: des fresques pour l'empereur et les princes de l'Eglise.
    26.Les Etats allemands: l'âge d'or de la fresque baroque et rococco.
    27.Tiepolo: un artiste international.
    28.Versailles: des décors plafonnants au service de l'absolutisme.
    29.Fresques et peintures murales du XIXe S.
    30.La décoration intérieure sous l'Empire et le néoclassicisme.
    31.La confrérie de Saint-Luc: un nouvel art chrétien.
    32.Historicisme et nationalisme.
    33.Les nouveaux temples de la culture.

  • Un ouvrage d'exception et inédit autour des Nymphéas de Claude Monet, en partenariat avec le musée de l'Orangerie qui détient la plus importante collection de Nymphéas de Monet. La (re)découverte de l'ensemble du cycle des nymphéas de manière homothétique, accompagnée d'un cahier photo autour de Monet à Giverny.
    Une coédition Musées d'Orsay et de l'Orangerie/Editions Hazan.

  • Pour les parfumeurs, les odeurs ont mille tendresses devant lesquelles ils sont à l'écoute. Autant de notes subtiles qu'ils prennent soin d'arranger, d'associer pour composer des récits olfactifs appelés parfums.
    Lavande, vétiver, jasmin, cannelle... Plongé dans ces odeurs familières comme dans un souvenir ou un paysage, Jean-Claude Ellena étudie la diversité et la composition des odeurs grâce à un voyage poétique, géographique et botanique. Liée à l'histoire de l'exploration du monde, des terres nouvelles et de leur population, cette cartographie des senteurs variée et étonnante est magnifiquement illustrée par Karin Doering-Froger.

  • Je sais aujourd'hui qu'un jardin n'est pas uniquement un agencement d'arbres, d'arbustes et de fleurs, il est le passé et l'avenir d'une région, d'un pays, d'une religion, d'une civilisation. Du jardin de l'Eden à celui que modestement j'entretiens, ce Dictionnaire amoureux rend hommage aux auteurs tels que Hugo, Chateaubriand, Garcia Lorca et Prévert, qui ont su domestiquer et magnifier cette nature reconstituée et ce faisant aux peintres qui s'en sont inspirés : Monet, Picasso, Caillebotte et tant d'autres. Ni guide ni manuel, ce livre est tout simplement la projection de mes curiosités et de ma passion. Je ne parle que des jardins que je connais et mieux, que j'apprécie, des femmes et des hommes, célèbres ou non, que j'admire et de tous ces petits riens qui semblent avoir si peu d'importance et qui pourtant constituent l'âme d'un jardin.

  • Oiseaux

    Jonathan Elphick

    Cet ouvrage vous invite à la découverte de l'art ornithologique, depuis la Préhistoire jusqu'aux peintures et illustrations de la période contemporaine.

    Un merveilleux choix de gravures, d'aquarelles, d'huiles et de lithographies vous révéleront le talent d'artistes tels qu'Audubon, Gould, MacGillivray ou Bauer, qui ont su magnifiquement mettre en valeur les nuances colorées d'un plumage ou l'attitude d'un rapace à l'affût, transformant ainsi un rigoureux travail scientifique en un véritable plaisir esthétique.

  • Broadway

    Fabrice Caro

    « Du paddle à Biarritz. Si je devais établir une liste de mes vacances idéales, le paddle à Biarritz avec un couple d'amis n'apparaîtrait pas sur la feuille, ni au dos, ni dans le cahier tout entier. Le soir où il avait lancé cette idée, tout le monde était emballé, c'était l'idée du siècle, du paddle à Biarritz, youhou, champagne. Moi-même j'arborais un sourire franc pour ne pas détonner dans l'effervescence ambiante, un sourire de photo de mariage, sans même savoir ce que signifiait le mot paddle, quoique pressentant qu'il avait de bonnes raisons de ne pas faire partie de mon vocabulaire. En rentrant, j'avais tapé paddle sur Google images, et mes appréhensions s'étaient vus confirmées : on me proposait d'aller ramer debout sur une planche en caleçon de bain avec des gens, et je me suis aussitôt vu, le dos courbé sur un paddle qui n'avançait pas, voire reculait, transpirant et rougeaud, le visage grimaçant de douleur et d'effort, tentant de rattraper à vingt mètres devant moi Denis et ses pectoraux fermes et tendus sous le vent océanique. » Une femme et deux enfants, un emploi, une maison dans un lotissement où s'organisent des barbecues sympas comme tout et la perspective du paddle à Biarritz avec un couple d'amis l'été prochain... Axel pourrait être heureux, mais fait le constat, à 46 ans, que rien ne ressemble jamais à ce qu'on avait espéré. Il s'était rêvé scintillant et emporté dans une comédie musicale à la Broadway, il se retrouve dans un spectacle de fin d'année foireux. Et s'il était temps pour Axel de tout quitter, de partir dès ce soir à Buenos Aires, au lieu de rentrer du travail et malgré l'apéro chez les voisins ? Après Le Discours, Fabrice Caro confirme son talent unique pour mêler scènes désopilantes et mélancolie existentielle.

  • Quelques jours après son dixième anniversaire, Nicolas apprend que son père - avec qui rien n'est simple, tant l'homme et le garçon paraissent différents - n'est pas son père biologique. Que faire alors du généreux donneur de gamètes ? L'oublier ? Le nier ?

    À 30 ans, Nicolas décide de partir à la recherche de son « bon génie » biologique malgré les obstacles administratifs qu'il s'attend à rencontrer.

    Depuis ses premiers textes (Rester Sage, Alma, 2012), presque tous les romans d'Arnaud Dudek tournent autour de la paternité, de l'identité, de la transmission. Il a trouvé, une fois encore, le ton juste pour raconter, à sa manière, une quête des origines à la fois intime et universelle et pose toutes ces questions qui intriguent - sans avoir la prétention d'y répondre : Qu'est-ce qu'un père ? Que transmet-on ? Comment se construit-on quand on se sent si différent du modèle à suivre ?

  • 1617, Vardø, au nord du cercle polaire, en Norvège. Maren Magnusdatter, vingt ans, regarde depuis le village la violente tempête qui s'abat sur la mer. Quarante pêcheurs, dont son frère et son père, gisent sur les rochers en contrebas, noyés. Ce sont les hommes de Vardø qui ont été ainsi décimés, et les femmes vont désormais devoir assurer seules leur survie.
    Trois ans plus tard, Absalom Cornet débarque d'Écosse. Cet homme sinistre y brûlait des sorcières. Il est accompagné de sa jeune épouse norvégienne, Ursa. Enivrée et terrifiée par l'autorité de son mari, elle se lie d'amitié avec Maren et découvre que les femmes peuvent être indépendantes. Absalom, lui, ne voit en Vardø qu'un endroit où Dieu n'a pas sa place, un endroit hanté par un puissant démon.
    Inspiré de faits réels, Les Graciées captive par sa prose, viscérale et immersive. Sous la plume de Kiran Millwood Hargrave, ce village de pêcheurs froid et boueux prend vie.

  • À 42 ans, Paula Cid mène une vie ordinaire à Barcelone. Passionnée par son travail en néonatalogie et immergée dans la routine de la vie de couple, elle ne voit pas la catastrophe arriver : après quinze ans de vie commune, son compagnon la quitte pour une autre. Et quand il meurt dans un accident de vélo quelques heure plus tard, sa vie bascule.

    Meurtrie, elle ne sait plus ce qu'elle est en droit de ressentir. À la douleur de la perte viennent s'ajouter la rancoeur, le sentiment d'abandon et la jalousie. Est-ce trahir la mémoire du défunt que d'entamer une nouvelle relation ou prend-elle sa revanche sur celui qui l'a trompée ?

    Une année durant, elle observe les mouvements de son âme bouleversée, avec lucidité et auto-dérision, entre crise de larmes et fous rires inattendus. Et peu à peu la peine se mue en tendresse, tandis que les plantes de la terrasse redeviennent aussi luxuriantes que la vie qu'elle se promet d'avoir.

  • Les lendemains

    Mélissa Da Costa

    Ce que la vie prend, elle le redonne aussi.

    Amande ne pensait pas que l'on pouvait avoir si mal. En se réfugiant dans une maison isolée en Auvergne pour vivre pleinement son chagrin, elle tombe par hasard sur les calendriers horticoles de l'ancienne propriétaire des lieux. Guidée par les annotations manuscrites de Madame Hugues, Amande s'attelle à redonner vie au vieux jardin abandonné. Au fil des saisons, elle va puiser dans ce contact avec la terre la force de renaître et de s'ouvrir à des rencontres uniques. Et chaque lendemain redevient une promesse d'avenir.
    Dans ce roman plein de courage et d'émotion, Mélissa da Costa nous invite à ouvrir grand nos yeux, nos sens et notre coeur. Un formidable hymne à la nature qui nous réconcilie avec la vie.

    La Parenthèse vous conseille

    Roman lumineux et bouleversant sur la quête de soi après un deuil. Blessée dans son coeur et dans sa chair, Amande va s'approprier les calendriers d'une vieille dame pour avancer, injonction après injonction, vers l'apaisement: "faire entrer" la lumière, les odeurs du jardin, un chat dans la maison. "Célébrer" les premières pousses, la pleine lune. "Partager" ,avec les autres, les souvenirs et les projets.  Et "laisser partir", cette dernière injonction qu'Amande s'impose et nous impose quand la dernière page de ce roman merveilleux se ferme à regret....

    Isabelle

  • Le roman fiévreux d'une lignée de femmes envoutées par ce qu'elles ont de plus précieux : leur terre. Puissant et Hypnotique.
    La vie d'Emilienne, c'est le Paradis. Cette ferme isolée, au bout d'un chemin sinueux. C'est là qu'elle élève seule, avec pour uniques ressources son courage et sa terre, ses deux petits-enfants, Blanche et Gabriel. Les saisons se suivent, ils grandissent. Jusqu'à ce que l'adolescence arrive et, avec elle, le premier amour de Blanche, celui qui dévaste tout sur son passage. Il s'appelle Alexandre. Leur couple se forge. Mais la passion que Blanche voue au Paradis la domine tout entière, quand Alexandre, dévoré par son ambition, veut partir en ville, réussir. Alors leurs mondes se déchirent. Et vient la vengeance.
    « Une bête au Paradis » est le roman d'une lignée de femmes possédées par leur terre. Un huis clos fiévreux hanté par la folie, le désir et la liberté.

    "Une bête au paradis" Cécile Coulon - L'iconoclaste éditions

    Roman passionnant et puissant combinant force et beauté ! L'histoire se déroule quasi-exclusivement dans l'espace de la ferme d’Émilienne, l'aînée des femmes à la tête de l'exploitation. L'angoisse monte, exacerbée par le huit-clos: attachement à la terre et aux racines, passion et trahison sont au cœur de ce roman brutal, magnifique et terriblement humain.

    Isabelle

  • Loin

    Alexis Michalik

    « Comment avoir l'audace de prétendre être en vie si l'on vit sans oser  ? ».
    Tout commence par quelques mots griffonnés au dos d'une carte postale : « Je pense à vous, je vous aime ». Ils sont signés de Charles, le père d'Antoine, parti vingt ans plus tôt sans laisser d'adresse. Avec son meilleur ami, Laurent, apprenti journaliste, et Anna, sa jeune soeur complètement déjantée, Antoine part sur les traces de ce père fantôme. C'est l'affaire d'une semaine, pense-t-il... De l'ex-Allemagne de l'Est à la Turquie d'Atatürk, de la Géorgie de Staline à l'Autriche nazie, de rebondissements en coups de théâtre, les voici partis pour un road movie généalogique et chaotique à la recherche de leurs origines insoupçonnées.Alexis Michalik a décidément le goût de l'aventure : après le succès phénoménal d'Edmond, le comédien, metteur en scène et dramaturge couronné par cinq Molières, nous embarque à bord d'un premier roman virevoltant, drôle et exaltant.

    "Loin" Alexis Michalik - Albin Michel

    Aventures, humour et rebondissements sont les ressorts de ce roman qui se dévore avec jubilation! D'une imagination débordante, l'auteur nous entraîne à travers l'Histoire contemporaine,de l'ex-Allemagne de l'Est à l'Autriche nazie, sous le prétexte de la recherche de leurs origines par un frère et une sœur. Drôle et exaltant !

    Isabelle

  • Corentin, personne n'en voulait. Ni son père envolé, ni les commères dont les rumeurs abreuvent le village, ni surtout sa mère, qui rêve de s'en débarrasser. Traîné de foyer en foyer, son enfance est une errance. Jusqu'au jour où sa mère l'abandonne à Augustine, l'une des vieilles du hameau. Au creux de la vallée des Forêts, ce territoire hostile où habite l'aïeule, une vie recommence.
    À la grande ville où le propulsent ses études, Corentin plonge sans retenue dans les lumières et la fête permanente. Autour de lui, le monde brûle. La chaleur n'en finit pas d'assécher la terre. Les ruisseaux de son enfance ont tari depuis longtemps ; les arbres perdent leurs feuilles au mois de juin. Quelque chose se prépare. La nuit où tout implose, Corentin survit miraculeusement, caché au fond des catacombes. Revenu à la surface dans un univers dévasté, il est seul. Humains ou bêtes : il ne reste rien. Guidé par l'espoir insensé de retrouver la vieille Augustine, Corentin prend le long chemin des Forêts. Une quête éperdue, arrachée à ses entrailles, avec pour obsession la renaissance d'un monde désert, et la certitude que rien ne s'arrête jamais complètement.

    "Et toujours les forêts" Sandrine Collette - Editions JC Lattès

    Quel livre! Il nous fait réfléchir sur notre monde, la planète, l'écologie. C'est fort, san concession, il nous prend au cœur et aux tripes. Sa force est aussi dans ses personnages complexes, perdus dans ce monde qui a sombré. Il y a vers la fin du récit un hommage à La route" de Cormac Mccarthy! Lisez ce roman puissant et audacieux qui, de toute façon, ne vous laissera pas indifférent!

    Elisabeth

  • Le chemin des amoureux

    Louison

    De la soirée du vendredi 13 novembre 2015, où Joseph, leur fils, vient au monde à la maternité de la Pitié- Salpêtrière, à la journée du dimanche 15 juillet 2018, où elle perd brutalement Jérôme, l'homme de sa vie, Juliette se souvient. De tout. Des minuscules comme des énormes choses.
    Et comme rien, dans sa nature, ne la prédispose à la tragédie, elle nous entraîne par la grâce de son regard tendre, cocasse et décalé dans l'histoire d'un amour plus fort que la mort où éclate à chaque page un formidable goût de vivre.
    La dessinatrice Louison signe ici un premier roman à la générosité contagieuse, à l'image de ses BD.

    "Le chemin des amoureux" Louison - Editions Robert Laffont

    Récit tendre, drôle, émouvant de Louison qui témoigne de trois années de sa vie, ses maternités, la perte de son amour... La petite histoire de Louison et la grande Histoire se font écho. Louison rit quand la France pleure et inversement... Et oui, "on reconstruira, on reconstruit toujours!"

    Isabelle

  • Paris, 1950. Eliza Donneley se cache sous un nom d'emprunt dans un hôtel miteux. Elle a abandonné brusquement une vie dorée à Chicago, un mari fortuné et un enfant chéri, emportant quelques affaires, son Rolleiflex et la photo de son petit garçon. Pourquoi la jeune femme s'est-elle enfuie au risque de tout perdre ?
    Vite dépouillée de toutes ressources, désorientée, seule dans une ville inconnue, Eliza devenue Violet doit se réinventer. Au fil des rencontres, elle trouve un job de garde d'enfants et part à la découverte d'un Paris où la grisaille de l'après-guerre s'éclaire d'un désir de vie retrouvé, au son des clubs de jazz de Saint-Germain-des-Prés. A travers l'objectif de son appareil photo, Violet apprivoise la ville, saisit l'humanité des humbles et des invisibles.
    Dans cette vie précaire et encombrée de secrets, elle se découvre des forces et une liberté nouvelle, tisse des amitiés profondes et se laisse traverser par le souffle d'une passion amoureuse.
    Mais comment vivre traquée, déchirée par le manque de son fils et la douleur de l'exil ? Comment apaiser les terreurs qui l'ont poussée à fuir son pays et les siens ? Et comment, surtout, se pardonner d'être partie ?
    Vingt ans plus tard, au printemps 1968, Violet peut enfin revenir à Chicago. Elle retrouve une ville chauffée à blanc par le mouvement des droits civiques, l'opposition à la guerre du Vietnam et l'assassinat de Martin Luther King. Partie à la recherche de son fils, elle est entraînée au plus près des émeutes qui font rage au coeur de la cité. Une fois encore, Violet prend tous les risques et suit avec détermination son destin, quels que soient les sacrifices.
    Au fil du chemin, elle aura gagné sa liberté, le droit de vivre en artiste et en accord avec ses convictions. Et, peut-être, la possibilité d'apaiser les blessures du passé. Aucun lecteur ne pourra oublier Violet-Eliza, héroïne en route vers la modernité, vibrant à chaque page d'une troublante intensité, habitée par la grâce d'une écriture ample et sensible.

    "La femme révélée" Gaëlle Nohant - Editions Grasset

    Superbe portrait de femme avec, en toile de fond, le Paris des années 50 puis les Etats-Unis en pleine ségrégation. Nous sommes à la fois émus par le destin de cette femme qui fuit pour protéger sa vie et doit délaisser son enfant, et passionnés par l'histoire et les personnages qui gravitent autour d'elle. Très belle écriture!

    Elisabeth

  • C'est l'histoire de Guille...

    C'est l'histoire d'un petit garçon débordant d'imagination qui voue un amour sans bornes à Mary Poppins.
    L'histoire d'un père un peu bougon, qui vit seul avec ce fils sensible et rêveur dont il a du mal à accepter le caractère.
    D'une institutrice qui s'inquiète confusément pour l'un de ses élèves qui vit un peu trop dans ses rêves.
    D'une psychologue scolaire à qui on envoie un petit garçon qui a l'air d'aller beaucoup trop bien.

    Quel mystère se cache derrière cette apparence si tranquille, et pourtant si fragile ?
    Un roman choral aussi tendre que bouleversant, qui emprunte à l'enfance toute sa sincérité désarmante pour dire l'amour, le vide, le rêve et la puissance de l'imaginaire.

    Après Une mère et Tout sur mon chien, Alejandro Palomas nous surprend encore avec cette histoire qui peut faire penser à Extrêmement fort et incroyablement près de Jonathan Safran Foer, tant elle est hors norme.

    "Le petit garçon qui voulait être Mary Poppins" Alejandro Palomas - Le Cherche midi éditeur

    Supercalifragilisticexpialidocius !!! Fabuleux !!!!!! Vous ne pourrez qu'être touché et bouleversé par la magie et la poésie de ce texte! Roman choral où chaque chapitre donne la voix à un protagoniste: Guille est un petit garçon rêveur et enjoué, trop peut-être pense son institutrice. Avec l'aide de la psychologue scolaire, elles vont chercher ce que cache ce sourire pour amener la mise en mots. Jeu de pistes haletant au travers des récits des uns et des autres et des dessins de l'enfant. Une histoire inoubliable!

    Isabelle

  • Papa

    Régis Jauffret

    19 septembre 2018, j'aperçois dans un documentaire sur la police de Vichy mon père sortant menotté entre deux gestapistes de l'immeuble marseillais où j'ai passé toute mon enfance. Ils semblent joyeux alors que le visage de mon père exprime la terreur. D'après le commentaire, ces images ont été tournées en 1943. Non seulement mon père n'a de sa vie parlé de cet incident mais je n'ai jamais entendu dire par personne qu'il avait eu affaire à l'occupant.

    Moi, le conteur, le raconteur, l'inventeur de destinées, il me semble soudain avoir été conçu par un personnage de roman.

    R. J.

    "Papa" Régis Jauffret - Editions du Seuil

    Roman magnifique empreint d'humour, de sensibilité et de tendresse! L'auteur a cherché toute sa vie son père, ou du moins celui dont il rêvait, et il se saisit de l'opportunité d'être écrivain pour réparer cette absence. Régis Jauffret part de la découverte d'un documentaire dans lequel apparaît son père, arrêté par la Gestapo, pour nous livrer le récit de son enfance à Marseille. Alfred Jauffret lisait beaucoup, jouait du piano, aimait marcher dans les collines mais la surdité suite à une méningite l'a enfermé dans une coquille avant la dépression. L'auteur revient sur le peu de souvenirs qu'il a de ce père qu'il aurait voulu héroïque... Jouant avec le lecteur, il mêle pour notre plus grand plaisir ses souvenirs et ce qu'il aurait aimé qu'ils soient ...

    Isabelle

  • Dix ans après La Solitude des nombres premiers, un adieu à la jeunesse dans un bouleversant roman d'amour et d'amitié.

    Chaque été, Teresa passe ses vacances chez sa grand-mère, dans les Pouilles. Une nuit, elle voit par la fenêtre de sa chambre trois garçons se baigner nus dans la piscine de la villa. Ils s'appellent Nicola, Bern et Tommaso, ce sont « ceux de la ferme » d'à côté, jeunes, purs et vibrants de désirs. Teresa l'ignore encore, mais cette rencontre va faire basculer sa vie en l'unissant à ces trois « frères » pour les vingt années à venir, entre amours et rivalités, aspirations et désillusions. Fascinée par Bern, personnage emblématique et tourmenté, viscéralement attaché à la terre somptueuse où il a grandi, elle n'hésitera pas, malgré l'opposition de sa famille, à épouser ses idéaux au sein d'une communauté fondée sur le respect de la nature et le refus du monde matérialiste, à l'image de la génération des années 90, tiraillée entre le besoin de transgression et le désir d'appartenance, mais entièrement tendue vers l'avenir, avide de tout, y compris du ciel.

  • Petiteannonce.fr : Émile, 26 ans, condamné à une espérance de vie de deux ans par un Alzheimer précoce, souhaite prendre le large pour un ultime voyage. Recherche compagnon(ne) pour partager avec moi ce dernier périple.

    Émile a décidé de fuir l'hôpital, la compassion de sa famille et de ses amis. À son propre étonnement, il reçoit une réponse à cette annonce. Trois jours plus tard, avec le camping-car acheté secrètement, il retrouve Joanne, une jeune femme, qui a pour seul bagage un sac à dos, un grand chapeau noir, et aucune explication sur sa présence. Ainsi commence un voyage stupéfiant de beauté. À chaque détour de ce périple naît, à travers la rencontre avec les autres et la découverte de soi, la joie, la peur, l'amitié, l'amour qui peu à peu percent la carapace de douleurs d'Émile. Une écriture vive et alerte, des dialogues impeccables, des personnages justes et attachants qui nous emportent jusqu'à un dénouement inattendu, chargé d'émotions.

    On ne sort pas intact de ce récit, mené de main de maître par Mélissa Da Costa, une jeune auteure de 28 ans, qui a toujours écrit et publie là son premier roman.

  • L'idée de passer tout l'été coupés du monde angoissait Franck mais enchantait Lise, alors Franck avait accepté, un peu à contrecoeur et beaucoup par amour, de louer dans le Lot cette maison absente de toutes les cartes et privée de tout réseau. L'annonce parlait d'un gîte perdu au milieu des collines, de calme et de paix. Mais pas du passé sanglant de cet endroit que personne n'habitait plus et qui avait abrité un dompteur allemand et ses fauves pendant la Première Guerre mondiale. Et pas non plus de ce chien sans collier, chien ou loup, qui s'est imposé au couple dès le premier soir et qui semblait chercher un maître. En arrivant cet été-là, Franck croyait encore que la nature, qu'on avait apprivoisée aussi bien qu'un animal de compagnie, n'avait plus rien de sauvage ; il pensait que les guerres du passé, où les hommes s'entretuaient, avaient cédé la place à des guerres plus insidieuses, moins meurtrières. Ça, c'était en arrivant.
    Serge Joncour raconte l'histoire, à un siècle de distance, d'un village du Lot, et c'est tout un passé peuplé de bêtes et anéanti par la guerre qu'il déterre, comme pour mieux éclairer notre monde contemporain. En mettant en scène un couple moderne aux prises avec la nature et confronté à la violence, il nous montre que la sauvagerie est toujours prête à surgir au coeur de nos existences civilisées, comme un chien-loup.

    " Chien-Loup" Serge Joncour - Editions Flammarion

    Très beau roman humaniste et militant qui nous interroge sur la sauvagerie: si certains animaux sont sauvages, que penser de l'attitude des hommes pendant les guerres, des stratégies de Netflix et Amazon?  Nous découvrons l'histoire du village d'Orcières dans le Lot pendant la première guerre mondiale et en 2017 à travers l'histoire de Lise et Franck, venus y passer trois semaines de vacances pour se déconnecter. Les paysages sont magnifiques, les plats concoctés par le couple donnent l'eau à la bouche! Magnifiques lignes sur le couple et l'amitié entre l'homme et le chien!

    Isabelle

  • Une jeune mère célibataire s'occupe de son fils de deux ans. Sans crèche, sans famille à proximité, sans budget pour une baby-sitter, ils vivent une relation tendre mais terriblement fusionnelle. Pour échapper à l'étouffement, la mère s'autorise à fuguer certaines nuits. À quelques mètres de l'appartement d'abord, puis toujours un peu plus loin, toujours un peu plus tard, à la poursuite d'un semblant de légèreté.
    Comme La chèvre de Monsieur Seguin, elle tire sur la corde, mais pour combien de temps encore ?
    On retrouve, dans ce roman, l'écriture enlevée de Carole Fives, qui parvient, en fine portraitiste de la famille contemporaine, à saisir les difficultés concrètes d'une mère célibataire, autant que les émotions contradictoires qui la traversent.

empty